Adoucisseur sans électricité ⚡️

Que faut-il en penser d’un adoucisseur sans électricité ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Car parmi les systèmes de traitement du calcaire et du tartre, l’adoucisseur caracole en tête en ce qui concerne les performances. Mais dans la catégorie des adoucisseurs, de nouveaux venus ont fait leur apparition il y a quelques années et leurs arguments ne sont pas tous recevables.

Vous n’imagineriez pas revenir à une voiture qu’il faut démarrer avec une manivelle, non ? Pourquoi alors vous imposer ça pour un système de traitement du calcaire ?

Les avantages d’un adoucisseur d’eau sans électricité

L’avantage d’un adoucisseur sans électricité est bien qu’il ne consomme pas… d’électricité ! En quoi est-ce un avantage ?

Dans certains rares cas, cela permettra d’éviter de tirer une ligne électrique si l’endroit où sera posé l’adoucisseur n’est pas muni d’une prise. Par exemple dans des WC ou si l’adoucisseur doit être installé dehors, dans une “niche” construite rien que pour lui.

Dans ce cas, et uniquement dans ce cas, il peut être pertinent de choisir un adoucisseur d’eau sans électricité. Cela évite des travaux dont le coût représenterait plusieurs centaines d’euros et des contraintes techniques majeures.

Un argument ou avantage non recevable est celui des économies d’électricité. Autrement dit, considérer que la non utilisation d’électricité est en soit un avantage, c’est un leurre. Pourquoi ? Simplement parce qu’un adoucisseur d’eau “classique”, muni d’une vanne électronique, ne consommera que 5 Watts maximum, et ceci de façon TRÈS ponctuelle, quelques minutes tous les 7 à 10 jours. En effet, un adoucisseur consomme de l’électricité quand la régénération passe d’une étape à une autre. C’est uniquement pour bouger les pistons et changer/dévier le flux d’eau dans l’appareil.

Concrètement, votre Smartphone consomme largement plus de 50 fois plus d’énergie que votre adoucisseur avec son chargeur de 10 Watts utilisé plus d’une heure chaque jour… Sans parler de l’ordinateur, la télé etc etc.

Pour un adoucisseur d’eau à sel classique, on sera très loin du kilo watt heure consommé après une année. Alors que ce dernier coûte environ 15 centimes comme l’indique le site jechange.fr !

Autant dire que l’on achète pas un appareil spécifique sans électricité pour économiser 10 centimes par an !

Les inconvénients d’un adoucisseur sans électricité

Face au seul avantage qui est le côté pratique de l’installation, utile dans des situations et configurations spécifiques, un adoucisseur sans électricité aura des inconvénients majeurs, liés à son fonctionnement.

Comme il fonctionne sans branchement électrique ni même une pile, un adoucisseur sans électricité évolue dans un monde où il ignore le temps qui passe. Son fonctionnement 100% mécanique, par ailleurs ingénieux, ne va pouvoir comptabiliser autre chose que le volume d’eau qui passe dans l’appareil.

Ceci amène à deux inconvénients majeurs :

  • si vous partez en vacances, l’eau stagnera dans les résines. L’appareil sera incapable de lancer une régénération, c’est à dire un rinçage préventif. Un appareil de qualité sera programmé pour effectuer ce rinçage de précaution tous les 10 à 14 jours.
  • n’ayant pas de notion de temps, il ne peut ni anticiper ni retarder les régénérations. Un adoucisseur standard est programmé afin qu’elles se fassent la nuit. La régénération d’un appareil sans électricité se fait donc au moment précis où la capacité de traitement est atteinte. Et c’est forcément pendant que vous utilisez l’eau. Si ça arrive vers la fin de votre douche, vous aurez la mauvaise surprise d’avoir la peau irritée. Si vous faisiez la vaisselle ? Redites bonjour au tartre sur l’évier… Exactement comme si vous n’aviez pas d’adoucisseur chez vous à ce moment… dommage non ?

Autre inconvénient, c’est que sans électricité, pas d’électrolyse possible donc pas de chlorinateur sur l’appareil. Derrière ce terme un peu barbare se cache en réalité une option importante pour un adoucisseur de qualité. Cela n’influera pas sur la douceur de l’eau, par contre il permet de désinfecter les résines de l’appareil à chaque régénération sans attendre l’entretien annuel. Comment ? En générant du chlore à partir du sel de l’eau, comme dans une piscine.

En dernier lieu, un adoucisseur d’eau sans électricité repose évidemment sur du tout mécanique. Le corps de vanne et les mécanismes s’usent beaucoup plus rapide qu’un adoucisseur classique.

Conclusion

Pour conclure, la seule raison valable pour installer un adoucisseur d’eau sans électricité va être l’absence de prise électrique et la difficulté à amener une prise. Dans tous les autres cas, un adoucisseur d’eau classique, fonctionnant avec un timer digital, sera bien plus efficient et durable.


Acné, eau dure et calcaire

Les problèmes de peau, dont l’acné, sont un problème récurent chez de nombreuses personnes, notamment chez les adolescents. Mais malheureusement une eau calcaire ne fait qu’aggraver les problèmes de peau. Pouvant conduire à de l’eczéma, dermatose atopique ou encore en psoriasis.

Quelles sont les raisons des problèmes de peau ?

L’acné et les problèmes de peau en général sont dûs à une peau trop grasse. Le maquillage, une alimentation trop pauvre en nutriments mais trop riche en calories, tout comme le stress ou des dérèglements hormonaux vont favoriser des réactions acnéïques de la peau.

Plus la peau est agressée, plus elle se défend, créant un excès de sébum qui sera le terrain idéal pour une activité bactériologique élevée.

Si l’eau est intuitivement une solution pour hydrater la peau, l’eau dure, celle contenant du calcaire aura tendance à dessécher la peau.

La peau va tente de se défendre en créant de la kératine. Cette protéine aura pour effet d’obstruer les pores de la peau, favorisant ainsi l’apparition de points noirs et de l’acné.

Calcaire et acné

En plus d’assécher la peau, le calcaire va se cristalliser, et irriter la peau. Quand on a du calcaire sous la douche, en plus d’irriter la peau en général, les cheveux et le visage souffrent aussi.

Mais en bonus, les serviettes vont rajouter aux désagréments :

  • soit elles sont rêches à cause du calcaire et elle irritera d’avantage encore la peau
  • soit elle est artificiellement rendue souple par des produits chimiques de type “adoucissant pour le linge”. Et ce sont donc ces résidus qui vont venir en contact avec une peau déjà sensible…

Les produits type assouplissant contiennent des agents de surface catiotiques, généralement issus du pétrole. Ainsi, même hypoallergéniques, les produits de ce type sont rarement les bienvenus sur les peaux, en particulier les peau sensibles.

Et comme le précise ce “guide de l’acné“, la solution la plus efficace réside dans l’installation d’un adoucisseur. Il pourra traiter le problème à la racine en supprimant l’excès calcaire de l’eau.

Sinon, la solution est d’utiliser des sprays d’eau thermale et de ne pas frotter le visage avec une serviette. Le mieux est de le tamponner avec un mouchoir en papier par exemple. C’est la seule solution dans un appartement où un adoucisseur d’eau ne peut être installé. Mais ce sera une solution des plus contraignantes au quotidien.

Peut-on boire de l’eau adoucie ?

Quand on parle d’adoucisseurs d’eau, une question revient assez souvent : peut-on boire l’eau adoucie ? La réponse est sans aucun doute possible “OUI”. Nous vous expliquons pourquoi.

Plus important encore, si une personne vous dit que l’eau adoucie ne devrait pas être bue, il n’y a que deux options : incompétence ou malhonnêteté

  • la personne n’y connait absolument rien dans le domaine du traitement de l’eau, fuyez !
  • la personne essai de vous vendre autre chose et utilise ce mensonge grossier pour son argumentaire… fuyez encore plus vite !

Que dit la loi ?

L'attestation de conformité sanitaire confirme que boire de l'eau adoucie est sans risque
L’attestation de conformité sanitaire confirme que boire de l’eau adoucie est sans risque pour la santé

Tout d’abord, la circulaire de la DGS (direction générale de la santé) n°2000-166 du 28 mars 2000 (il y a 20 ans !!!) reconnait la technologie de l’adoucissement de l’eau dès lors que les résines échangeuses sont certifiées alimentaires, ce qui est évidemment le cas chez TnM avec du matériel certifié ACS (attestation du conformité sanitaire).

Enfin, ni la loi française, ni la loi européenne n’impose de quantité minimale de minéraux dans l’eau. Cependant, contrairement à d’autres adoucisseurs, nos équipements sont tous pourvus d’un réglage de la dureté résiduelle (réglage aussi appelé “vanne de mixing”). Cela permet de pouvoir régler la dureté sur un Th de 5 à 7 degrés. Vous avez ainsi une eau douce et vivante comme en Ardèche ou en Corse. Et pas une eau totalement déminéralisée et morte…

Ok mais je ne veux pas boire de l’eau salée !

Voici une nouvelle bêtise, quand elle vient de la part de vendeurs de systèmes inefficaces comme les systèmes magnétiques. C’est un argument souvent brandi… à tort.

Non, l’eau adoucie n’a aucun goût salé ! Et on peut la boire en toute confiance.

Le goût salé du sel de table vient de sa composition chimique NaCl, le chlorure de sodium. Or pour la régénération des résines, seul le sodium est utilisé par l’appareil et le sodium seul n’a pas de goût tout simplement.

Même s’il n’a pas de gout, le sodium ne doit pas être trop consommé, non ? Qu’en est-il pour l’eau adoucie alors ?

C’est simple : si vous passez votre eau dure de 30° tH à 6° tH de dureté résiduelle, votre eau aura une teneur de 0,11 grammes de sodium par litre d’eau.

La recommandation en terme de santé publique est de ne pas dépasser 3 grammes de sodium par jour… Autant dire que les 0,15g contenus dans 1,5 litres d’eau sont totalement insignifiants ! On peut donc boire de l’eau adoucie sans problème.

Comparons l’eau adoucie à quelques eaux en bouteilles

Voici quelques marques d’eau minérales, et leur teneur en sodium, à comparer aux 0,11g par litre de l’eau adoucie.

Quezac : 0,25 grammes par litre

Rozana : 0,49 grammes par litre 

Arvie : 0,65 grammes par litre

Fontfort : 1,11 grammes par litre 

Vichy celestin : 1,17 grammes par litre

Vichy St-yorre : 1,71 grammes par litre

La Quezac est donc plus de 2 fois plus sodée que l’eau douce. La Saint-Yorre est quant à elle plus de 15 fois plus chargée en sodium que de l’eau adoucie. Pour conclure, à entendre certains détracteurs de l’eau douce, il faudrait interdire la Saint Yorre… c’est totalement absurde !

L’importance du sodium

Au même titre que le sodium provenant de l’alimentation, ce dernier est indispensable à notre corps. C’est un des électrolytes qui permet au corps de fonctionner. N’oublions pas que nous sommes des machines “électriques”. Donc, sans conductivité, notre corps ne pourrait vivre étant donné qu’il est basé sur les influx nerveux, notamment pour ordonner les contractions musculaires.

Résumé : peut-on boire de l’eau adoucie ?

La réponse est sans appel : oui, vous pouvez boire de l’eau adoucie sans aucun risque dans la mesure où 1,5 litres d’eau adoucie ne vont vous apporter que 5% de vos besoins en sodium. Et évidemment aussi parce que les adoucisseurs d’eau TnM sont certifiés ACS, l’attestation de conformité sanitaire.

Et les pesticides, le chlore et autre ?

Le rôle de l’adoucisseur n’est que la suppression du calcaire de l’eau. Pour tous les indésirables, c’est une filtration spécifique qu’il faut. C’est ce que propose le filtre sous-évier traité Microban® que propose TnM. Information complètes ici 👈.

Adoucisseur de restaurant, est-ce bien utile ?

Installer un adoucisseur de restaurant est une démarche économique et écologique que chaque restaurateur devrait envisager lors de son projet de création ou dès qu’il est informé de l’intérêt d’une telle démarche.

Pourquoi choisir un adoucisseur d’eau pour un restaurant ? Quels bénéfices cela apporte au restaurant ? Est-ce que cela a un intérêt pour les clients ? Réponse dans cet article.

Adoucisseur d’eau pour restaurant type Snack

Dans un snack, habituellement, la vaisselle et la partie sanitaire ne sont pas la priorité des clients. Les clients veulent manger vite et bien mais surtout au meilleur prix. Pas question dans ce contexte d’engendrer une dépense de confort pour le client, sauf à vouloir être un snack prémium.

Pourquoi alors installer un adoucisseur d’eau ?

En fait, ce n’est pas forcément rentable d’installer un adoucisseur dans un snack car le bénéfice sera inférieur au coût.

Un adoucisseur va protéger les appareils type lave-vaisselle et robinetterie tout en permettant de réduire la consommation de détergents, aussi bien pour le lave-vaisselle que pour le nettoyage des surfaces.

Avec une utilisation normale, un appareil de qualité sera auto-financé à 40/50% par les économies. Autant dire que ce n’est probablement pas la priorité d’un restaurant type Snack.

Adoucir l’eau dans un restaurant type Brasserie

Dans un restaurant intermédiaire, type brasserie ou pizzeria, où la plupart des clients mangent à table, l’intérêt devient évident.

Et la rentabilité également.

Tout d’abord pour protéger le matériel.

Un lave-vaisselle professionnel comme celui-ci coûte excessivement cher (plus de 3500 euros) mais surtout, il n’est garanti que si l’eau est douce. Oui, un matériel haut de gamme, très pointu, n’est garanti que dans les conditions d’utilisation lui assurant un fonctionnement optimal.

Si vous êtes dans le sud de la France, l’ouest ou le nord de la France, le matériel aura donc besoin d’un adoucisseur dans le restaurant pour rester sous garantie mais surtout, pour fonctionner comme il faut !

Qui dit service à table dit plus de vaisselle mais dit aussi plus d’utilisation d’eau chaude dans l’établissement et là, c’est le système d’eau chaude sanitaire que va protéger l’adoucisseur. Lui permettant de prolonger sa durée de vie de façon significative. Et de l’empêcher de surconsommer de l’énergie avant de rendre l’âme.

Les économies d’énergie

En effet, le calcaire va créer une pellicule autour du corps de chauffe, pellicule qui va se transformer petit à petit en bloc de tartre. Le tartre étant un isolant, il va donc surconsommer avant de lâcher. Les chiffres sont clairs : en eau douce un cumulus fonctionne de façon optimale plus de 15 ans contre 1,6 an en eau dure. En eau dure une chaudière au gaz peut perdre jusqu’à 50% de rendement en 5 ans…

Côté économies, comme pour un snack ou chez un particulier, les produits lessiviels seront réduits de moitié. Mais seulement si un adoucisseur est installé dans le restaurant. Et avec des dépenses plus importantes, l’économie l’est aussi !

Enfin, parlons de l’image de l’établissement. De la vaisselle éclatante c’est quand même mieux. Et sans utilisation de produits de rinçage spécifique c’est encore mieux ! C’est ce que permet un adoucisseur : une vaisselle toujours impeccable sans la moindre trace de calcaire.

Adoucisseur d’eau pour restaurant Gastronomique

Tout comme pour les snacks et les brasseries, les économies sont nombreuses. Sur l’usure du matériel électroménager, l’usure de l’installation d’eau chaude sanitaire, l’utilisation des produits lessiviels et la vaisselle étincelante… Avoir un adoucisseur dans un restaurant gastronomique sera aussi bénéfique pour la partie sanitaire.

Dans les WC par exemple, aucune trace de calcaire sur la robinetterie ou les lavabos. Donnant une image de propreté, avoir une eau adoucie permettra aussi de nettoyer les robinets moins souvent.

Sans compter qu’avec un savon pour les mains adapté aux eaux adoucies, vos clients auront une sensation de douceur qu’ils n’ont pas ailleurs. Et ça, forcément ça fera parler de votre établissement.

Si à tout hasard vous étiez tenté(e) par un anti-tartre plutôt qu’un adoucisseur pour votre restaurant, lisez ceci à tout prix ! C’est par ici ! 👈

Les résines d’adoucisseur se valent-elles toutes ?

Comme pour tout, il y a adoucisseur et adoucisseur. Les résines des adoucisseurs font partie des éléments qui vont contribuer à dire qu’un adoucisseur est de qualité ou non…

Et sur le sujet des résines, nous vous mettons au défi de trouver un vendeur de grande surface de bricolage ou même un plombier qui saura répondre à cette question : “Quelle type de résine utilisez-vous dans cet appareil” ?

NB : le plombier peut-être un excellent technicien 👨‍🔧 et poser le matériel de façon réfléchie et esthétique. La plupart des plombiers sont techniquement bons de par leur formation et/ou leur expérience. Pour autant, il ne sont pas traiteurs d’eau. Chez TnM nous ne nous prétendons pas dépanner des chaudières, ce que le (bon) plombier fera très bien. C’est comme vous qui pouvez être un très bon conducteur mais être incapable de faire une vidange…

Ceci étant dit, c’est d’une importance CAPITALE d’avoir un adoucisseur avec des résines de qualité ! Mais, malheureusement, seul un vrai technicien du traitement de l’eau vous répondra comme s’il s’agissait d’une évidence.

Et si vous ne nous croyez pas, faite donc le test.

Malheureusement acheter un adoucisseur d’eau sans cette information c’est comme acheter une voiture essence… Mais sans savoir si c’est une essence simple ou une hybride qui utilise aussi de l’essence.

Il en va de soi mais chez TnM nous ne proposons que le meilleur, nous vous laissons découvrir ce que “meilleur” signifie quand on parle de résines d’adoucisseurs d’eau.

Résines d’adoucisseurs alimentaires ou non alimentaires ?

Depuis l’an 2000, la qualité des résines échangeuses d’ions utilisées dans les adoucisseurs est réglementée par la circulaire DGS n°2000-166 du 28 mars 2000.

Depuis, deux catégories de résines sont disponibles : celles qui bénéficient des certifications de grade alimentaire et les autres.

Le label le plus connu est l’ACS, l’attestation de conformité sanitaire et quasi tous les adoucisseurs d’eau vendus en France en bénéficient.

Au final, les rares adoucisseurs qui ont des résines non alimentaires en France sont vendus pour des utilisations industrielles. Comme pour les tours de réfrigération par exemple où il n’y a aucun intérêt à utiliser des résines certifiées ACS.

Résines monosphères ou hétérosphères ?

C’est là que les choses se compliquent ! Si la plupart des vendeurs ne connaissent même pas ces termes, ne pensez pas obtenir d’explications sur la différence entre les deux.

Mais vous êtes chez TnM, l’eau qu’on aime, alors on va vous répondre.

La différence vient dans la régularité de la granulométrie des billes de résine.

Quand on a des billes calibrées et toutes de la même taille, on a à faire à des résines d’adoucisseurs monosphères. Quand elles sont de tailles différentes, on parle de résines d’adoucisseurs d’eau hétérosphères. Ce n’est pas la même chose, ni la même qualité.

Résines d’adoucisseurs monosphères ou hétérosphères ? Quelle différence ?

A présent que vous savez que deux types de granulométrie existent, voyons quel est l’intérêt de l’un vis-à-vis de l’autre.

En fait, c’est très simple : la régularité des billes de résines monosphères permet de laisser moins d’espace vide dans un même volume que si ce dernier était rempli de billes de tailles différentes.

Essayez d’ordonner au fond d’une boite à chaussures des billes identiques, le rangement sera harmonieux et optimal. Essayez de ranger de grosses billes au milieu de petites et l’équilibre est rompu. Impossible d’optimiser la place. Comme dans un camion de déménagement quand les cartons ont été récupérés à droite et à gauche…

Ainsi, pour une même quantité de résines, en litre, la surface efficace est plus grande en résine monosphère. Pour un appareil de 20 litres de résines par exemple en monosphère, il faudrait un concurrent de 24 litres pour le même résultat.

Autrement dit, quand vous voyez un adoucisseur d’eau 20 litres, vous avez sous les yeux ce qui serait chez TnM un adoucisseur 17 litres !

Ces meilleures résines sont évidemment plus chères. Mais comme personne ne connait la différence et que le client n’achète que le volume, la plupart des vendeurs proposent le standard. Standard qui n’est pas mauvais en soi. Mais qui est simplement moins bien.

Différence de consommation entre les deux

Sur ces deux types de résines, le pouvoir d’échange est exprimé en grammes de calcaire retenus par litre de résine. (Vous avez ici un article très scientifique 👩‍🔬 🧫 🧪 sur le sujet)

Les résines hétérosphères de qualité retiennent 5,5 g/l quand les résines monosphères de qualité retiennent 6,5g/l. Avec du bas de gamme, vous pouvez arriver à des capacités aussi basses que 3 ou 4 g/l, ce qui est catastrophique en terme de consommation…

Cela permet de décaler les régénérations et donc de réduire sensiblement les quantités de sel et d’eau utilisées par l’appareil.

Cela sera bénéfique pour votre portefeuille et vous amènera un confort. Comme la voiture dont on doit faire le plein moins souvent car elle consomme moins.

Pour résumer

Choisir un adoucisseur ne se résume pas à choisir un design et une taille : tous les éléments y ont une importance et peuvent être de qualité très variable.

A ce titre, seul un expert du traitement de l’eau pourra vous expliquer les réels enjeux. Ainsi vous saurez ce que vous achetez. Pour ne pas acheter du low-cost en pensant avoir un produit de qualité supérieure…

En plus des résines, la qualité des vannes est à prendre en considération. Tout comme le suivi des pièces détachées, le service de mise en route et de maintenance, l’encombrement, le monitoring etc etc.

N’hésitez pas à lire les articles associés et devenez incollable sur le sujet !

Les vannes d’adoucisseurs d’eau

Les vannes d’adoucisseurs d’eau sont probablement la pièce la plus importante dans la qualité d’un adoucisseur. Mais aussi pour le confort d’utilisation et enfin, et surtout, pour sa longévité.

La provenance des vannes

La première question à poser concernant le choix d’un adoucisseur d’eau est de connaître la provenance de la vanne hydraulique, la tête de l’adoucisseur d’eau. Et c’est cette tête qui contient son cerveau !

Deux catégories existent :

  • les marques qui font du moyen de gamme ou du haut de gamme et qui se battent sur la qualité
  • les marques qui font du bas de gamme et qui se battent sur le prix

Il va de soi que c’est comme pour tout : le pas cher revient cher !

Quand beaucoup de marques utilisent des produits asiatiques peu fiables, chez TnM nous utilisons des vannes conçues, fabriquées et testées aux USA. Si les universités américaines écrasent le classement des meilleurs universités mondiales, leur domination en terme de qualité n’est pas étonnante.

Seul l’Allemagne peut rivaliser en terme industriel mais aucun fabriquant de vannes d’adoucisseurs d’eau d’envergure ne s’y trouve.

Les vannes d’adoucisseurs TnM, fabriquées aux USA, sont donc au traitement de l’eau ce que sont les berlines allemandes au monde automobile : le top du top ! Matériaux durables et de qualité, assemblage de grande précision, conception optimisée pour les économies à l’usage pas pour les économies à la fabrication…

La simplicité d’utilisation

Deuxième critère, la simplicité d’utilisation et la précision de contrôle.

N’avez-vous jamais acheté un produit importé d’Asie pour lequel la notice était incompréhensible ou truffée de fautes d’orthographe ?

Souhaitez-vous devoir sortir la notice de votre adoucisseur pour régler l’heure ? Chez TnM, l’appareil est intuitif au possible mais sans fioriture. Pour un usage facilité.

L’efficacité

Evidemment, quand vous êtes dans un magasin d’électroménager et que vous voyez un appareil très peu cher de “Classe énergétique D” face à un appareil “A++”, vous prenez le temps de comparer les deux produits sur un critère qui n’est pas que celui du prix.

Pour les vannes d’adoucisseur, si le même principe est vrai, aucune codification légale n’existe. Alors soit vous êtes une personne avertie, vous lisez des ressources comme celle-ci pour être capable de choisir… soit vous êtes à la merci de vendeurs qui vous vendent un appareil et un prix.

Chez TnM on vous vend une qualité d’eau au meilleur prix garanti. Et là, ça fait toute la différence !

Comme par exemple avec l’utilisation de résines monosphères, mot que 9 vendeurs d’adoucisseurs sur 10 n’ont pas dans leur vocabulaire…

Suivi des pièces

Avoir du matériel de qualité et efficient c’est bien. Qu’il dure dans le temps, c’est mieux.

Chez TnM nous vous garantissons le suivi des pièces détachées durant 10 ans. En fait nous nous le garantissons à nous-même car nous proposons à nos clients une garantie de 10 ans pièce et main-d’oeuvre sur nos adoucisseurs d’eau. Et évidemment la vanne de l’adoucisseur est incluse dans cette garantie.

Au contraire, si la vanne d’un adoucisseur d’une marque de grande surface de bricolage tombe en panne dans 5 ans, bon courage ! Vous devrez changer l’appareil.

Ce qui est d’autant plus probable qu’ils ne proposent pas de contrat de maintenance, ce qui est la base pour assurer une durée de vie de 15 à 20 ans à votre adoucisseur d’eau. Désinfecter les résines, nettoyer les injecteurs, les débitmètres etc etc… ça ne s’improvise pas.

Achèteriez-vous une voiture étrangère dont la marque n’a pas de réseau de garage pour l’entretien ? C’est fort peu probable !

Alors pourquoi acheter un adoucisseur dont la vanne ne sera jamais entretenue ?

L’obsolescence programmée des vannes d’adoucisseurs

Aaaah ! Ce terme est fâcheux et malheureusement bien réel. Non pas qu’elle soit volontairement programmée mais qu’elle est bien réelle.

Prenez l’exemple d’un condensateur.

Un condensateur a une durée de vie qui dépend de sa capacité. Sa capacité dépend de sa taille. Mais malheureusement, son prix dépend aussi de sa taille.

C’est là que le choix des ingénieurs intervient : fabrique-t-on un produit avec ce condensateur à 1 dollar qui pourra vivre 5 à 7 ans ? Ou choisit-on plutôt ce condensateur surdimensionné à 3 dollars qui sera quasi “increvable” ?

Prenons l’exemple télé. Il y a 30 ans, on changeait une télé pour plus grand, plus design. On ne peut pas en dire autant des téléviseurs actuels que les gens changent car elles tombent en panne !!!

Chez TnM, seuls des composants increvables sont utilisés. Et au risque de nous répéter, c’est grâce à cela que nous sommes heureux de pouvoir offrir à nos clients 10 ans de garantie pièces et main-d’oeuvre ; le risque zéro n’existe pas mais la qualité prémium oui.

Ainsi vous aurez votre adoucisseur et la vanne de l’adoucisseur qui fonctionnera très, très, très longtemps. Probablement plus de 20 ans !

Le monitoring grâce aux vannes d’adoucisseur

Le monitoring est une chose peu répandue mais pourtant extrêmement utile.

Elle permet dans les appareils TnM de revenir sur un historique de 60 jours, sur la consommation du jour, la pointe de consommation instantanée, la détection d’une fuite…

Et cela encore avec des composants qui permettent à nos vannes d’adoucisseurs d’être les plus performantes qui soient.

Prenons l’exemple du débitmètre.

Chez TnM, le débitmètre détecte l’écoulement de l’eau dès 10 litres à l’heure. La plupart des vannes ont des seuils de déclenchement à 180 litres à l’heure, soit 3 litres par minutes. C’est évidemment suffisant pour calculer l’eau de la douche. Mais ça ne détecte pas les fuites minimes…

Les vannes d’adoucisseurs, résumé

Pour résumer, de nombreux critères doivent intervenir pour le choix d’un adoucisseur d’eau. Et la vanne, qui est la tête et le cerveau de l’appareil, doit bien sûr faire partie de ce choix !

Que penser des anti-tartres ?

Anti-tartre ou anti-calcaire ?

Tout d’abord, avant de répondre à la question, il s’agit de définir ce qu’est le tartre et ce qu’est le calcaire. Car si un adoucisseur est un réel anti-tartre, un anti-tartre n’est pas forcément 🙄 un anti-calcaire…

Ce n’est pas clair ? Voici une explication.

Est-ce qu’une maison ultra bien isolée mais dépourvue de chauffage sera confortable l’hiver ? Non évidemment.

Est-ce qu’une maison mal isolée mais avec une grosse chaudière sera confortable ? Oui, même si elle ne sera pas économique.

Il en va de même pour le tartre : il ne faut pas confondre la cause et la conséquence.

Traiter la conséquence sans traiter la cause revient à masquer le problème et c’est ce que fait un anti-tartre.

Le tartre est le dépôt qui se crée à partir du calcaire. Donc pour ne plus avoir de tartre qui se crée, il faut supprimer le calcaire de l’eau.

Et pour ça, seul un adoucisseur pourra faire une réelle différence car l’adoucisseur va supprimer physiquement le calcaire de l’eau.

Ok, mais le calcaire c’est quoi nous direz-vous ? Ce n’est rien d’autre qu’un excès de calcium et de magnésium dans l’eau. Qui sous l’effet de la chaleur va se précipiter et former du tartre.

Un bon adoucisseur d’eau va capter cet excès minéral (un basique va supprimer tous les minéraux, ce qui n’est pas recommandé pour la boisson) et ainsi empêcher la formation de tartre.

Les anti-tartres ? Efficaces ou inutiles ?

Tout d’abord, comment fonctionne un anti-tartre ?

Un anti-tartre, magnétique ou électronique, fonctionne d’une façon simple : son rôle consiste à dépolariser les minéraux de l’eau afin qu’ils ne s’associent plus. Ce qui est vrai en théorie n’est pas forcément vrai dans la pratique. Cf article complémentaire ici.

Tout d’abord car une dépolarisation est forcément temporaire. Il va transformer le calcaire en aragonite, un terme fourre-tout utilisé pour faire croire que ça fonctionne.

Poursuivez la lecture et vous aurez la preuve à 100% qu’un anti-tartre c’est du pipeau !

Faites donc cette expérience : mettez un petit clou sur un aimant pendant une heure. Placez ensuite ce clou sur une surface métallique comme la porte du frigo ou le pied d’une chaise. Vous constaterez que le clou tient, comme par magie.

Mais mauvaise nouvelle… partez une heure et revenez ! Le clou sera… par terre.

Ce qui se passe avec le clou se passe avec les minéraux également : l’effet est temporaire. Alors oui, si vous nettoyez votre salle de bain 🛀 à fond après chaque douche ça sera plus facile. Mais si vous êtes une personne normale qui fait son ménage une fois par semaine et pas 2 fois par jour, l’effet aura disparu.

Ce que ne fait pas un anti-tartre

Comme nous l’avons vu, un anti-tartre ne va pas supprimer les minéraux.

Les défenseurs de ces technologies diront qu’il faut garder le calcium et le magnésium de l’eau pour la boisson. C’est vrai.

Mais inutile d’en avoir des quantités de folie ! Les personnes vivant en Ardèche et en Bretagne boivent une eau peu minéralisée et ils vont bien ! L’excès de minéraux n’apporte rien et peut même être dangereux pour les personnes ayant des problèmes de reins.

Et comme les minéraux ne sont pas supprimés, les traces persistent car une fois l’eau évaporée, sur le bac de l’évier par exemple, les minéraux étant toujours là, ils créent des traces ! Un anti-tartre dépolarisent, il ne rend pas non plus invisible !

Les anti-tartres c’est du pipeau, voici la preuve irréfutable

Que l’on parle d’un anti-tartre magnétique ou d’un anti-tarte électronique, c’est du pareil au même : un quart de cachet d’aspirine pour lutter contre une terrible rage de dents ! Inutile au possible.

Vous avez probablement un lave vaisselle. Ce que vous ignorez certainement c’est que ce lave vaisselle est équipé d’un mini adoucisseur d’eau. C’est pour cela que vous devez ajouter du sel !

Comme pour les adoucisseurs TnM, ce sel est utilisé pour rincer les résines de l’appareil quand il aura retenu tout le calcaire qu’il était capable de stocker.

La question est la suivante :

Pourquoi les grands fabricants de lave-vaisselle, qui ont des centaines d’ingénieurs bardés de diplômes dans leurs centres de recherche, continuent-ils à utiliser la technologie des adoucisseurs d’eau s’il suffisait de mettre un système anti-tartre, magnétique ou électronique ?

Habituellement très ouverts à réaliser des économies, pourquoi tous les fabricants de lave-vaisselle, sans exception, continuent-ils d’intégrer des adoucisseurs d’eau s’ils pouvaient gagner en marge et apporter à l’utilisateur le confort de ne plus avoir à mettre de sel régénérant chaque 2 mois ?

La réponse est simple : ils savent que les anti-tartres sont un pansement sur une jambe de bois et que la vaisselle ne peut être éclatante qu’en supprimant physiquement le calcaire de l’eau, ce que seul un adoucisseur peut faire !